Franconia Notch, un an plus tard

L’an dernier, c’était hardis et impatients qu’on avait emmené le citron, alors âgé de 6 semaines, faire un tour à Franconia Notch. On caressait l’espoir de voir des décors d’automne tant la chaleur de l’été nous avait pesé mais on avait fait chou blanc, il était beaucoup trop tôt dans la saison!

Cette année, on a refait la même sortie, sauf que c’était vachement mieux parce que:
1. on est plus avec un nouveau-né mais avec un petit garçon de presque 15 mois, donc nous avions dormi la vieille (et tous les autres jours avant ça!) et nous pouvions lui montrer des trucs
2. je rentre dans des pantalons donc je ne me suis pas gelé les miches en plein coeur des montagnes blanches en jupe longue de grossesse
3. notre enfant mange de la nourriture solide et a, à peu de choses près, les horaires d’une personne lambda —> on peut déjeuner au restaurant et il fait sa sieste sur le trajet du retour
4. on ne s’est pas pointé trop tôt!

Pour le trajet, il s’agit d’une route scénique d’1h30, un vrai plaisir visuel même si le temps était couvert.


Nous avons ensuite trouvé un point de vue à couper le souffle.

IMG_3429
je ne connais pas cette personne, mais je trouve qu’elle fait bien sur la photo :D

IMG_3428IMG_8865

Immédiatement à l’entrée du pont où se trouve ce point de vue, il y a un sentier de randonnée que nous avons alors pris. Nous avons marché un moment puis nous nous sommes arrêtés dans une petite clairière pour que le citron puisse se dégourdir les jambes.

IMG_3438IMG_3440IMG_3441IMG_3455IMG_3469IMG_3473IMG_8882IMG_8883IMG_8884IMG_8872

Nous avons repris la voiture pour aller autour de Echo Lake, le petit lac avec sa mini-plage qu’on voit également sur l’article de l’an dernier.

Le citron en profite pour se faire un petit peu de lecture… à l’endroit et à l’envers!

IMG_8900IMG_8918IMG_8921

IMG_3486IMG_3478IMG_3476IMG_3496IMG_3500 2IMG_8923IMG_8934IMG_3488

Cette fois-ci, avec notre poussette de compétition, on est quand même allé beaucoup plus loin sur cette plage!

Malheureusement pour les hauteurs telles que celles des montagnes qui forment l’encoche autour du lac, c’était un poil trop tard: il n’y a plus de rouge!
Nous sommes ensuite allé déjeuner puis nous avons repris la route.
Le déjeuner était une catastrophe; la nourriture était très bonne mais la serveuse était clairement stone (et le reste du service exécrable), nous avons patienté plus d’une heure pour avoir le repas du Viking, puis une autre demi-heure pour mon burger, le tout pendant que le citron — qui avait grandement besoin d’une sieste — jetait au sol (c’était de la rase moquette!) de la purée de pommes de terre… D’habitude je ne quitte pas un établissement sans nettoyer les dégâts de mon fils mais là, sans honte aucune, j’ai tout laissé.

Servez-vous dans les photos de paysages si vous voulez vous faire un chouette fond d’écran :D

 

Oscar’s day of firsts

Lundi dernier, c’était Labor Day, la fête du travail américaine.
En dehors de la rumeur qu’il ne faudrait plus porter de blanc après cette date, c’est aussi le weekend qui, dans le nord-est, marque officieusement la fin de l’été (officieusement ouvert avec le weekend de Memorial Day); en effet, la rentrée des classes se situe une à deux semaines avant.

Nous en avons profité pour faire un petit tour juste une heure et demie au nord, dans le New Hampshire, et manger encore en terrasse. C’était réellement sympa pour moi de déjeuner et diner à l’extérieur parce qu’enceinte, je ne supportais ni le soleil, ni les moustiques!

Quant au citron, c’était sa première vraie sortie: jusqu’alors, nous nous étions contentés de suivre les recommendations des pédiatres. Avant 6 semaines, on évite au maximum les sorties —> il avait vu le pédiatre, il avait vu le supermarché (enfin, il avait pioncé dans l’Ergo Baby!), mais il n’avait pas vu les montagnes!

Naïfs et plein d’espoir que nous étions, nous voulions voir des arbres déjà orange et rouges: pas d’bol, il faisait encore bien vert au nord, cet été se traine. (EDIT: ça fait 3 ans que je dis « ce n’est pas normal », mais si ça fait 3 ans, c’est normal!).

img_2135

Nous avons commencé par la petite ville de Lincoln, qui n’existe quasiment pas en hiver. Elle est située au pied des montagnes blanches, qui sont trop dangereuses enneigées donc personne n’y passe. Du printemps à l’automne, en revanche, elle accueille les randonneurs qui font le Appalachian Trail (AT), chemin de plus de 2000 miles de long qui traverse les montagnes Appalaches sur 14 états. Elle accueille aussi les touristes qui viennent en montagne pour la journée et les membres d’équipe qui travaillent dans les huttes qui desservent l’AT (ils ne descendent pas pendant plusieurs semaines).
(EDIT: le Viking a travaillé plusieurs étés dans ces huttes, il m’y a d’ailleurs emmenée pour une nuit il y a quatre ans, mais lui, quand il descendait après des semaines coupé du monde, il n’en avait rien à faire d’aller dans un mignon petit café, il allait chez McDo pour utiliser le wifi!) 

J’ai laissé l’appareil photo dans la voiture, mais nous avons « déjeuné » (il était 15h30, haha) en terrasse. Non seulement c’était la première terrasse du citron, mais aussi sa première sortie dans un café, et qui plus est avec un musicien qui nous faisait la sérénade. Il a dormi tout le temps dans sa poussette, avec le petit voile de mousseline au dessus.

Nous avons repris la route en direction du parc naturel Franconia Notch, une encoche entre les chaînes de montagnes. Il y a des lacs et des plages, des chemins de randonnée, des aires de pique-nique, etc., bref plein de belles choses à admirer.

img_2102

img_2105

Nous nous sommes d’abord arrêtés sur une aire de pique-nique: il était temps de changer la couche du citron, et de le nourrir. C’était donc sa première couche changée sur une table de pique-nique, et sa première tétée à l’air libre! 
Pendant que je lui donnais le sein, il y a un mec qui s’est approché. Il cherchait sans doute un endroit où se poser quelques instants, mais quand il a vu ce que je faisais, il est reparti aussitôt! Mes nichons ont tendance à faire peur aux gens…

img_2109
et là je me suis faite piquée par une saleté de moustique sur la main et les chevilles!

Nous avons fait une promenade un peu plus loin, sur un chemin goudronné puisque nous étions en poussette « de ville »…

img_2120

…puis nous avons pris un sentier qui menait à un lac. C’était le premier lac du citron!

img_2127

On peut s’y baigner, mais il faisait frais donc il n’y avait personne dans l’eau, sauf un gars qui faisait de la pêche à la mouche.

img_2131screen-shot-2016-09-10-at-5-33-45-pm

img_2132

img_2140

Nous avons fait demi-tour quand nous avons vu que nous n’irions pas bien loin avec notre poussette sur le sable humide… #lafamillegroseillepartàlaplage

img_2139

img_2161

Franconia Notch se situe dans la région qui abrite le Vieil Homme de la Montagne, vous savez cette fameuse facade de montagne qui ressemblait au profil d’un homme. J’en parle au passé parce que, le pauvre, a perdu la face (hahaha!) il y a quelques années…

Nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à Littleton, une autre ville mignonne du New Hampshire.

img_2164

 

img_2168
des gens font une visite guidée de la ville, d’où les guides en costumes d’époque

img_2170

img_2172

img_2174
le citron se laisse bercer par les vibrations de la poussette


Le Viking voulait aller dans sa boutique de guitares favorite, mais il se trouve que le samedi, elle ferme à 17h. Nous nous sommes rabattus sur une boutique de confiseries, qui comporte une énoooorme quantité de bonbons à acheter en vrac. C’était la première fois que le citron voyait autant de bonbons!

img_2186
la photo ne montre pas l’amplitude de ce mur!

Cette boutique est très axée élan, puisque c’est un animal symbolique du New Hampshire (du Vermont aussi), et, bien sûr, sirop d’érable. Alors évidemment, ce n’était pas la première fois qu’Oscar voyait un élan, puisqu’il en a un en peluche qu’il vénère et à qui il donne tout ses « euuh » et « aaah ». Maman et papa? Que d’chie!

img_2177

img_2182

img_2183
le bonheur…

Paie ta tête d’élan empaillé!

Nous avons ensuite découvert qu’une brasserie drôlement sympa avait ouvert ses portes l’an dernier au bord de l’eau.

img_2193

Nous avons dîné là, en terrasse. Autant en profiter, puis je me suis dit que ça serait nettement moins bruyant pour le premier dîner au restaurant du citron, mais aussi que ça allait me permettre d’être plus à l’aise pour sa première fois à être allaité en public (en plus, à l’intérieur, il faisait horriblement chaud).

Je n’ai pas de problème à sortir un sein, on y voit presque rien! Je prévois le coup en mettant une chemise qui se déboutonne, pour éviter de tout enlever, avec un soutif ou un débardeur d’allaitement en dessous. Ça peut se faire d’une seule main, l’autre étant occupée par le bébé. Ce n’est que l’espace de quelques instants qu’on peut entr’apercevoir un peu de chair.
Mais j’avoue que, même s’il y a ici une loi qui protège l’allaitement en public, j’appréhende le jour où une personne un peu coconne viendra me harceler… parce que non, je n’allaiterais pas avec une couverture (vous avez déjà vu un adulte manger sous une couverture? non, bon alors…), ni dans la voiture et encore moins aux toilettes. À ce que je sache, quand j’ai un creux, je dégaine une barre de céréales sans aller me cacher pour la manger, donc je considère que pour mon fils c’est pareil.
En fait, j’ai peur de ma propre réaction: je n’ai pas de répartie sur le coup, je ne sais pas toujours bien me défendre, j’ai peur d’être stressée et de le transmettre à Oscar.

Ce premier allaitement public s’est en fait très bien passé! Les serveuses étaient adorables et ont attendu pour faire venir la nourriture, et personne n’a fait de remarque.
En revanche, le premier change sur une table à langer dans une toilette de restaurant… hum, comment dire, était-ce vraiment le jour qu’il fallait choisir pour faire pipi partout?! Juste après une explosion de caca?! Et était-il nécessaire au restaurant de mettre le chauffage à fond dans les chiottes?!

Je suais comme un veau, jonglant entre laisser une main sur le citron qui hurlait à la mort et faire tenir le sac à langer en équilibre sur le bord de la table, tout en y cherchant une tenue propre. Et dans mon élan, j’ai renversé le tube de liniment. Évidemment.
La prochaine fois, c’est le Viking qui s’y colle :-P
Comme il n’y avait qu’un seul wc (qui faisait femmes et familles), des gens commençaient à faire la queue devant la porte. Je ne voulais donc pas revenir parce que j’avais terriblement envie de faire pipi… j’ai fait pipi avec le citron sur mes genoux. Et oui. La mère parfaite n’existe pas.

Nous n’avons pas mangé en quatrième vitesse, mais nous n’avons pas pris tout notre temps non plus. Le citron, fatigué de sa grosse journée, commençait à s’impatienter.
On l’avait bien couvert et j’avais mis la moustiquaire de poussette en place, mais je ne sais pas pourquoi, j’avais quand même les boules qu’une araignée lui monte dessus… On ne se refait pas! Il a dormi les 90 minutes du retour, et moi, pour la première fois depuis sa naissance, je me suis détendue et je me suis ré-installée à l’avant de la voiture, à côté du Viking. Là, on s’est tenu la main et on s’est dit comme des neuneus que, quand même, on avait bien de la chance d’avoir passé une si chouette journée.

Beech Hill Farm et les citrouilles

Octobre, le mois des citrouilles et autres courges décoratives…

IMG_0783

Nous n’avions pas encore été chercher la nôtre. Je ne voulais pas l’acheter au supermarché, mais plutôt aller la chercher dans un Pumpkin Patch, un champ où les familles peuvent venir et choisir la citrouille de leur choix. En général on paie au poids, ou bien au format de la citrouille. Plus elle est imposante, plus elle est chère. Malheureusement, vu qu’il a fait très froid la nuit, dernièrement, la ferme où nous sommes allés s’était vue dans l’obligation de couvrir leurs champs de citrouilles. Ils avaient cependant des citrouilles à vendre, et bien que ce ne soit pas exactement la même expérience qu’y aller avec sa chariote et ses bottes en caoutchouc, puisqu’ils ont aussi un bar à glaces maison, nous nous y sommes rendus. Je crois que c’est définitivement le coup de la glace qui a décidé le Viking!

La ferme s’appelle Beech Hill Farm et se trouve entourée de lacs, dans une petite ville toute mignonne. Il y a même un collège indépendant rattaché à la ferme! Ils sont surtout populaires pour leurs glaces maison (en été mais aussi en automne), et leurs courges pour la période d’Halloween et de Thanksgiving. Nous avons mangé une très bonne glace à la citrouille, d’ailleurs! On peut acheter des coloquintes et des citrouilles décoratives bien sûr, mais aussi des citrouilles et des courges butternut pour faire de la cuisine et de la pâtisserie.

IMG_0795

IMG_0732

IMG_0733

IMG_0757

IMG_0758

Ça se sont des courges « Gooseneck », c’est à dire des courges cou-de-cygne, appelées comme ça à cause de leur forme.

IMG_0759

IMG_0786

IMG_0781

 On trouve aussi des décorations et/ou des idées décoratives.

Puisque c’est avant tout une ferme, devinez ce que l’on y trouve? Des animaux, hé oui!

IMG_0746

Un mouton qui me tournait autour… Il se demandait surement si mon gilet était en synthétique!

IMG_0765

L’ami Serge, qui sourit timidement pour la photo. Depuis le métro de Paris, il a émigré. (Je déconne, c’est un alpaca!)

IMG_0770Mon petit poney, emmène-moi dans ton pays magique…

C’était un peu plus difficile de prendre les chèvres et les poules en photo, elles bougent trop.

Dans cette grange rouge, il y a le bar à glaces, et d’autres décorations à acheter. On peut aussi s’y procurer des gants et bonnets en alpacas, en partenariat avec une autre ferme locale, et puis des choses à manger typiques de la Nouvelle-Angleterre, comme du sirop d’érable.

IMG_0773

IMG_0789

À gauche, les glaces. À droite, les tickets pour le « Corn Maze », le labyrinthe de maïs, attraction dont les américains raffolent. Il s’agit d’un gigantesque labyrinthe réalisé en plantes de maïs, le truc pour se perde pendant deux heures à tous les coups. Beech Hill Farm en avait de plusieurs niveaux, mais comme nous sommes arrivés assez tard et que j’avais peur de devoir faire pipi une fois dans le bidule, nous nous sommes abstenus.
IMG_0774

Le campus extérieur est tout aussi sympa, avec un sentiment très rassurant de la ferme de famille. L’endroit parfait pour se poser un après-midi…

IMG_0755

IMG_0776

… et admirer leur girouette en vache!

Nous sommes repartis avec ça:
IMG_0792

Pour les autres expats’, Beech Hill Farm c’est par ici. C’est ouvert de 11 heures à 19 heures tous les jours de la semaine, de mai à la fin du mois d’octobre.

IMG_0785