Noël sous la neige

Bien que ce ne soit pas rare ici de passer Noël sous la neige, j’ai connu des années où tout avait fondu 48h avant, et je me souviens encore de 2014: à Thanksgiving la région était toute blanche mais, arrivés au 24 décembre, il faisait 10°C!

Cette année, ce n’est pas la neige ni les températures polaires qui manquent. Nous avons déjà eu plusieurs nuits à -25°, d’autres sont annoncées dans les jours à venir. Quand il fait froid comme ça, au meilleur de la journée nous atteignons les -14° ou -12°, ce qui nous empêche tout bonnement de sortir car l’intérieur du nez se transforme en stalactite!

IMG_9564


Comme chaque année, nous suivons quelques traditions:
* Nous (enfin, le Viking!) allons couper un sapin sur la propriété des parents du Viking
* Je fais des clémentines trempées dans du chocolat noir saupoudrées de quelques grains de sel (pour nous et pour emmener quand nous sommes invités). Succès garanti énorme!
* Nous achetons des pains au chocolat et des croissants congelés, absolument délicieux, que nous dégustons tout le mois — parfois il en reste même pour janvier!
* Nous envoyons des cartes de Noël personnalisées, avec photo
* Le Viking et moi nous refaisons toute la saga Harry Potter en dvd au mois de décembre
* Nous décorons le sapin toujours du même style, avec les mêmes trucs, et nous y accrochons les cartes de Noël que nous recevons
* Nous décorons la maison avec majoritairement du rouge foncé, profond — ce qui rend très bien dans la cuisine blanche!
* Nous allons voir les illuminations à Burlington
* Je suis à la bourre pour l’achat de certains cadeaux — haha oui, c’est aussi une tradition!


Et nous commençons certaines nouvelles habitudes de Noël: 
* J’inscris dorénavant à ma liste de gourmandises de Noël des « boules de neige » à l’orange et au clou de girofle. Testées sur le Viking d’abord puis offertes à ses collègues de travail en petit cadeau de fin d’année, je m’apprête à en refaire une bonne quantité car elles reçoivent un franc succès!
* Nous avons tous les trois des pyjamas identiques (utilisés pour la photo!)
* Nous offrons des cadeaux au citron sur le principe de « envie, besoin, lecture, vêtement »
* Nous avons fait une décoration de sapin personnalisée avec l’empreinte de main du citron
* J’ai acheté des housses de coussin pour Noël ainsi que des taies d’oreiller — l’an dernier, j’avais investi dans un peu de vaisselle de Noël


Pour la décoration empreinte de main, j’ai utilisé un kit qu’on avait trouvé l’an dernier mais qu’on avait pas utilisé.

C’est assez facile, il suffit de rouler le truc puis de mouiller la main de l’enfant, d’appliquer l’empreinte, de faire le trou pour y passer le ruban et d’attendre deux jours que ça sèche. Rien à cuire — ce n’est pas du plâtre, c’est un genre de mousse non-toxique. C’est léger, ça ne fait pas tomber tout le sapin ;-)

Quant à notre playlist de Noël, elle est — cette année encore — placée sous le signe de… Pentatonix! #jelevisbien #levikingdevientfou #lecitronkiffe

IMG_9657

Cette année, le citron s’aperçoit qu’il y a des changements dans la maison: il remarque les décorations, aime aller toucher le sapin et vérifier qu’il y a de l’eau dans le pied. Il demande aussi à être porté pour pouvoir atteindre certaines décorations un peu hautes et il reconnait certaines personnes sur les photos des cartes de Noël. Il a goûté à mes boules de neige à la noix de coco (les ingrédients sont tellement clean) et s’est découvert une passion pour les oranges et les clémentines. La banane est détrônée, haha!
J’ai hâte de voir comment il réagira face aux cadeaux à déballer.

Je vous souhaite à tous de très joyeuses fêtes de fin d’année, et je vous laisse avec d’autres articles sur le même thème ;-)

Il n’y a pas (tout à fait) de Père Noël dans la famille Viking
Bilan de 2016
Cinq livres, édition hiver

Vivre en climat froid

Chez moi dans le Vermont, il caille une grosse partie de l’année.
Nous avons un hiver très sérieux, avec de la neige généralement de novembre à mars, et des températures entre -15° et -20°. La neige ne fond pas, mais s’accumule sur la glace des mois durant. Ensuite ça fond d’un coup quand tout se réchauffe (le printemps ne dure que quelques semaines!) et ça donne lieu à la fameuse « saison de la boue ».

img_6197

Au niveau des infrastructures, tout est prévu pour faciliter la vie des riverains en hiver: les routes sont bien dégagées, les déneigeuses passent régulièrement devant les habitations et ce plusieurs fois par jour, les écoles et commerces ferment quand la situation est impraticable. Bref, les gens s’arrangent pour travailler de chez eux s’il y a danger.

img_6238

Dans les cabinets et bureaux, voire dans certains commerces, il y a des chaussons à dispositions des clients et un endroit pour déposer ses chaussures mouillées. Est présenté ici le panier qu’on trouve dans l’entrée chez mon dentiste avec des chaussons propres. En dessous il y a un panier où on met ceux qu’on a déjà utilisé.
Il est aussi commun en cette saison de se rendre chez des amis avec une paire de chaussons dans son sac à main.

Chacun est encouragé à faire monter des pneus neige sur son véhicule, ou à prendre les transports en commun — chez moi, il y a un système de bus gratuits qui font un petit circuit à cause de l’université et de l’énorme hôpital, mais ce n’est pas le cas de la majorité des USA.

Personnellement, j’aime bien l’hiver. La neige, c’est beau, et on peut faire hygge sur son canapé à longueur de semaines. Chez soi, on est bien, on prend une couverture toute douce et on se fait un bon chocolat chaud. Quand il faut sortir, c’est une autre paire de manches. J’ai mis deux ans à comprendre qu’il fallait que j’abandonne mon petit manteau et mes talons pour bien vivre avec ce froid.

Sachez que si je pense qu’on ne s’habitue jamais vraiment au chaud, je pense qu’on peut s’habituer au froid. Et surtout, on peut s’équiper alors que l’inverse n’est pas vrai: quand il n’y a plus rien à enlever, il n’y a plus rien à enlever. Ma tolérance au froid a changé avec les années.

Par exemple, voici ce que je dis:
« il ne fait pas très froid » = il fait entre 5° et -5°.
« il fait froid » = il fait entre -5° et -15°.
« il fait très froid » = il fait plus froid que -15°.
Au delà de -10°, on ne va pas se promener avec le citron; c’est trop dangereux pour un enfant qui ne bouge pas.

Comment je m’habille?
On commence par cette technique bien connue dite « de l’oignon ».


Quand il fait vraiment très froid, je mets un jean et non pas un legging, même si c’est un peu moins confortable. J’avoue que depuis que je suis en congé maternité, j’ai remisé les fringues rigides au placard et je suis la reine du loungewear :-)
Je mets aussi des chaussettes hautes en laine et un épais débardeur d’allaitement. Ça existe avec des manches mais sans soutien-gorge intégré.
Par dessus le débardeur, je mets un tee-shirt à manches longues en coton. Si vous allez en randonnée ou si vous allez faire la potiche dans le froid à regarder une compétition de ski, c’est une bonne idée de remplacer le coton par la laine mérinos ou le cachemire: c’est ce que je fais si je vais me promener dans les bois.
J’avoue que je ne suis pas une adepte des longs sous-vêtements à mettre sous le pantalon, ça me gratouille trop et m’empêche de bien bouger. Comme ma veste descend suffisamment, je n’en ai pas l’utilité.

En fonction de ce que je vais faire, je choisis un pull classique (en coton ou coton/laine) ou un sweat en polaire, voire un gros gilet en laine. Dans les magasins ou les cabinets médicaux, par exemple, il fait horriblement chaud; il me faut donc quelque chose de respirant. Si je vais en balade dans la neige ou que je sais que je vais passer beaucoup de temps en extérieur, je privilégie le polaire. La tirette permet de se déshabiller rapidement et d’allaiter plus facilement. De plus, si j’ai une sous-couche en cachemire, c’est effet radiateur garanti!

img_6235
Les bottes de neige sont un indispensable de la saison. Je les choisis avec des semelles à traction, afin de ne pas me retrouver les quatre fers en l’air sur la neige glacée. Surtout que la majorité du temps, je transporte 7 kilos qui se tortillent dans tous les sens :-D


Après avoir eu plusieurs paires de bottes de neige moyennes (orteils glacés, je prends l’eau, etc.) j’ai maintenant des Pajar, une marque canadienne spécialisée dans l’équipement grand froid. Celles-ci tiennent chaud jusqu’à -22°c (testé, validé!) grâce à une superposition de trucs variés qui forment une grosse couche d’isolation. Et je laisse des petites feuilles d’érable derrière moi quand je marche sur la neige, héhé.
Le confort est au rendez-vous, sans compter qu’elles sont aussi nettement plus étroites que beaucoup de paires et donc, selon moi, plus esthétiques.
C’est le genre de truc qu’on achète au moment des soldes.

screen-shot-2017-02-06-at-5-10-47-pm

Pour finir, en plus d’un bonnet (quelconque), d’une écharpe (polyester ou cachemire) et de gants (j’ai une paire en cachemire, une paire en synthétique obscure « anti-froid » et une paire de mitaines très pratiques pour faire des photos ou essuyer un peu de bave), il y a la veste.

Quand il fait entre -5° et 5°, je porte ma parka La Redoute avec doublure en faux mouton que j’avais mis lors de notre visite de Montréal. Elle peut se mettre jusqu’à -10° avec un équipement conséquent par dessous, mais en ma qualité de primipare, je n’y passe plus avec la doublure si je suis trop habillée. Je suis revenue à mon poids d’avant grossesse mais ma silhouette a changé.

Je réserve cette doudoune noire LLBean aux jours glaciaux parce qu’elle tient vraiment vraiment très chaud. C’est une couette portable! Elle est présentée à la vente comme idéale à partir de -10° mais je la mets à partir de 0° si je ne vais pas faire quelque chose de très physique. Quand le thermomètre affiche des températures positives, j’ai trop chaud avec, et ce même sans bouger.
Elle a une capuche détachable et des poches chauffeuses de mains en plus d’avoir des poches classiques, au cas où on aurait oublié ses gants. L’isolation en plumes est traitée afin de ne pas absorber l’eau, pour garder au chaud plus longtemps. Elle est garantie pour tenir chaud jusqu’à… -40°! Elle permet une grande amplitude de mouvements, à l’inverse de ma parka qui est plus rigide.

Le look d’hiver 
J’ai mis du temps avant de comprendre et d’accepter que mon look « de ville » et surtout d’Européenne n’était pas du tout approprié à l’endroit où je vis. Avec un enfant, il faut aussi que ça soit très pratique. Du coup, j’ai cessé de m’habiller pour l’hiver fantasmé et j’ai adopté la bonne vieille doudoune! Maintenant on en fait de très chaudes sans qu’elles ne donnent l’impression d’être un bonhomme de Michelin.
Les chaussures de neige, j’avais vraiment du mal. Heureusement, certaines marques en font de jolies; je n’ai plus l’impression de partir en expédition sur la lune.
Je le vis bien parce qu’ici tout le monde est habillé ainsi. Mais si je venais en France habillée comme ça, je pense qu’on me regarderait avec un peu de mépris ;-)

img_6241

Fonds d’écran d’hiver

Je n’ai pas encore fait de photo à l’extérieur, de notre habituel monde blanc: il a fait trop « chaud » cet automne (bon, ok, là tout de suite il fait moins 7°) et il n’a pas encore neigé pour de vrai.
Cela dit, vu qu’on vient de passer Thanksgiving, nous sommes officiellement entrés dans la saison des fêtes. Et qui dit premier décembre, dit changement de décor pour nos chers petits appareils électroniques!

J’ai sélectionné pour vous quelques jolis fonds pour téléphone, iPod, ou iPad. Ils sont tous gratuits et libres de droits. Il y a en pour tous les goûts, même si la mention de la fête de Noël reste largement prédominante.

Pour prendre l’un des fonds, il suffit de cliquer dessus et puis de choisir « télécharger » ou « enregistrer sous » une fois que vous vous trouvez dans la galerie.

Si vous chercher un joli fond pour votre ordinateur, avec ou sans calendrier (j’aime bien, moi, avoir un petit calendrier dessus), je vous suggère d’aller faire un tour chez Smashing Magazine. Chaque mois, ils présentent une sélection de fonds d’écran gratuits. C’est toujours là-bas que je m’approvisionne. En ce moment, j’ai ça:
dec-15-a-christmas-in-the-margins-of-my-childhood-preview

Bon décembre à tous!

La première neige

C’est un peu tôt, effectivement. Nous n’avons même pas encore atteint l’apogée de couleurs des feuilles d’automne que cette vague de froid s’abat sur la région et que la température descend au dessous de zéro. Ce matin, nous avons ainsi pu voir les premiers flocons tomber. (<—- cliquez sur le lien, la vidéo ne dure que 15 secondes) 

Les parents du Viking sont aux US depuis quelques semaines et repartent en Afrique demain jusqu’à Noël, donc nous en avons profité pour faire un brunch chez nous, suivi d’une petite balade dans les bois avant de leur dire au revoir. Comme je suis totalement obsédée par les feuilles de couleurs et les arbres rouges, le Reflex était de sortie!

IMG_1796

IMG_1797

IMG_1798

IMG_1809
une maison du centre ville

La famille qui vit dans la maison devant laquelle cet arbre est enraciné a bien de la chance! Les arbres dans ma rue sont majoritairement de couleur jaune, mais malgré cela le coin est extrêmement beau en cette saison, avec le mélange des couleurs et le soleil bas d’automne.

Qui dit feuilles rouges dit gelées durant la nuit (c’est le froid qui permet aux érables de changer de couleur), et donc grosses chaussettes pour le côté cocoon!

IMG_3242

Vendredi après le travail, je suis allée chez Maurices car je cherchais des boucles d’oreilles pendantes fun. Je suis repartie avec cette paire de chaussettes à bottes (boot socks, comme on dit ici, car le principe est de les faire dépasser des bottes), rien à voir avec des bijoux, mais tellement mignonnes!

En regardant la température ce matin, je me suis dit que c’était l’occasion de les inaugurer, et je me suis ainsi créé un look casual pour ce premier dimanche glacial. On reste dans le rouge, obsession oblige.

J’ai associé mes nouvelles chaussettes à mon jean destroy que j’adore, des bottes plates — qui font très larges si on ne met pas de grosses chaussettes en dessous, donc ça tombe bien! — un pull beige et une écharpe en cachemire rouge que ma cousine m’a offert pour Noël il y a quelques années et qui se trouve toujours dans le top 10 de mes trucs préférés. Je l’avais prise avec moi en Afrique, c’est dire!

C’est une tenue cosy que je peux porter au travail. J’ai la chance de pouvoir mettre à peu près ce que je veux en tant que prof, y compris un jean avec des (faux) trous. Il n’y a pas de dress code dans mon établissement, d’ailleurs souvent le vendredi mon principal est en short de basketball et sweat-shirt! Comme c’est une école qui roule, on a pas besoin de tabler sur un look strict pour se faire respecter. J’ai appris au cours de l’année dernière que j’étais une bien meilleure prof en étant moi-même à 100%, tout simplement car c’est de cette manière que je « connecte » avec mes élèves. Avant ça, j’avais enseigné dans deux écoles où il fallait s’habiller business et où le jean était interdit sauf le vendredi… j’avoue que je préfère mon système actuel!

Et chez vous, il neige?!