Le Citron au restaurant

Si ça nous arrive de sortir sans le citron, notamment pour aller voir un film, c’est rare qu’on se fasse un restaurant sans lui. Non seulement je n’aime pas qu’il mange seul — il mange avec nous, au même moment; certes ça prend plus de temps parce qu’il faut s’interrompre pour lui donner/l’aider/rattraper au vol le bout qu’il veut donner au chat, mais je ne veux pas me passer du côté communautaire des repas —  j’aime aussi l’idée qu’on lui ouvre un univers gustatif dès tout petit, en l’emmenant dans des restaurants étrangers. Il faut savoir que j’adore absolument toute nourriture asiatique. Japonais, chinois, thaï, coréen, indien… Je pourrais ne manger que ça! Dans la ville voisine, il y a aussi un restaurant népalais qui est super, par exemple. Il nous manque cependant un vietnamien!

Comme nous allions samedi à Montpelier, la capitale du Vermont, avec un copain qui est en visite dans le coin pour quelques mois, on en a profité pour y faire un tour. Mais avant de se restaurer, le citron s’est amusé dans la maisonnette d’une librairie qui a tout un étage dédié aux enfants!


Je me souviens qu’on avait emmené le citron au restaurant japonais tout au début de sa diversification alimentaire. C’était peu fun parce qu’il fallait lui prendre des trucs qui s’écrasaient bien: l’une des employées nous avait donné un petit bol de tofu soyeux, par exemple. Avant un certain âge, c’est quand même plus pratique d’emmener une purée maison ou une petite gourde achetée — ce qu’on avait fait en vacances à Portland, dans le Maine, au printemps.

Maintenant, il est assez grand pour mâcher quelques trucs. Si on sort manger, on lui donne un peu de nos assiettes, en coupant des bouts qu’il peut attraper seul. On ne le restreint sur aucun aliment ou assaisonnement du moment que le format est adapté ( = mou). Il mange du chili, par exemple. La texture n’est pas idéale pour qu’il puisse bien manger seul, mais les épices ne le gênent pas.
À la maison, la seule chose à laquelle je fais attention dans ma cuisine, c’est le sel: si possible, je n’en mets pas du tout.

Depuis cet été, le citron aime manger indépendamment. Ça ne veut pas dire qu’on ne lui donne pas du tout de purées ou qu’on ne l’aide pas, mais s’il y a quelques chose d’écrasé au menu, soit on s’assure que ce soit assez épais pour qu’il puisse attraper des bouchées avec ses doigts (pas intéressé de tenter la cuillère lui-même), soit on l’aide avec une cuillère mais on lui propose aussi des choses en morceaux à côté pour qu’il ne se frustre pas de ne pas manger seul. Pour les soupes, par exemple, je retire la majorité du bouillon de sa portion et j’écrase le tout grossièrement; de cette façon, il peut manger seul.

IMG_8654

Comme le restaurant vietnamien où nous sommes allés sert majoritairement des phô (soupes vietnamiennes traditionnelles), nous avons préféré lui prendre des entrées à part car nous voulions des soupes. Deux entrées ont largement suffit niveau quantité: il n’a pas tout fini, et de ce qu’on lui a donné, la moitié a fini au sol :-D

Je voulais lui proposer un dîner équilibré: nous lui avons d’abord commandé une salade de papaye verte. C’était râpé et assez vinaigré, mais ça ne l’a pas perturbé (moi je n’ai pas aimé!). Il a ensuite mangé des raviolis au poulet cuits à la vapeur. Il a fallu les couper pour lui donner des petits morceaux. Il a mangé le ravioli et la farce séparément parce que tout était sorti en les ouvrant, mais ça ne l’a pas dérangé non plus. On lui donne directement sur la table, au risque de se retrouver avec une assiette brisée au sol.

Le petit + des restaurants asiatiques, c’est qu’on trouve facilement des fruits et des légumes crus ou cuits, présentés de façon assez simple. Un carpaccio d’avocat, par exemple, est standard dans un japonais. Un assortiment chou râpé, brocoli au sésame et haricots noirs sera présent chez un coréen. Des cubes de mangue chez l’indien, etc.
Il y a évidemment le tofu nature, même si fade, qui sont faciles à prendre en main et à mâcher pour un petit d’un an.

Il est possible de commander les plats en version vapeur plutôt que sautés (ou frits) dans pratiquement tous les restaurants chinois. De même, il n’y a pas de « menu enfant » qui pourrait tenter les petits ou les parents à coup de nuggets et frites, ce qui serait quand même dommage quand on se retrouve face à de bonnes brochettes japonaises ou à un excellent tikka marsala indien!

Et ce sont toujours, selon moi, des restaurants super ouverts aux enfants!
Si vous fréquentez les restaurants asiatiques, même sans être parent, vous l’avez surement remarqué. Il n’est pas rare de voir les jeunes enfants du personnel venir jouer ou dîner dans la salle, même dans un bar à sushi plutôt guindé! Il y a un chinois pas loin que nous adorons; les deux ados des propriétaires font souvent leurs devoirs au milieu des clients tout en mangeant, haha. Je trouve que ça apporte quelque chose de tellement authentique, je me dis que si les enfants du personnel mangent là, c’est que c’est vraiment bon.

Ils se plient en quatre pour aider les familles à composer une version adaptée à ce que
l’enfant peut mâcher, apportent souvent un petit truc gratuit comme un bol de tofu pour faire patienter l’enfant, et ne font pas la tronche si des ustensiles volent ou si le bébé fait un peu de bruit. Bon, ça reste assez vrai pour les restaurants américains en général: les petits sont rarement regardés de haut. Je ne sais pas si on peut en dire de même pour un restaurant français?

Tout ça pour dire que je « valide » le restaurant asiatique avec un petit de 13 mois, si vous hésitiez encore!

Un commentaire sur « Le Citron au restaurant »

  1. Oulallaaaa je n’ai emmené qu’une fois ma puce dans une crêperie, et elle avait son petit pot et sa compote…. mon fils est déja allé deux ou trois fois avec nous, amsi il est plus grand (3 ans et demi)

    C’est vrai que je redoute un peu l’épreuve du restaurant avec ma fille de 14 mois.
    En général, cela saoule profondément les restaurateurs que tu viennes avec ton enfant, et ils te le font bien sentir. Bonjour les réflexions et les regard des autres clients, quand tu n’es pas parqué dans une pièce à part, toi et ta monstrueuse progéniture… :(

    Du coup, à part une ou deux fois au Mc Do (pas le top hein pour manger équilibré…) je n’ai quasiment jamais emmené les petits déjeuner avec nous…

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s