La rentrée, ma p’tite dame

Cette année, je ne fais pas la rentrée: je n’ai pas de poste. Aux US, quand tu perds ton poste, on ne te reclasse pas. Tu es sans emploi, point barre.

J’en avais déjà parlé auparavant, je teste la traduction freelance et j’essaie d’écrire un bouquin, truc dont je rêve depuis dix, quinze ans… L’écriture se passe plutôt bien, j’essaie d’être assidue et j’ai des carnets partout dans la maison et dans le sac, au cas où. Le besoin de prendre des notes surgit souvent quand je suis en train de rêvasser dans la voiture sur le siège passager, par exemple (c’est le temps libre et « l’ennui » qui favorisent la créativité, je ne vous apprends rien). La traduction, c’est plus aléatoire et les missions viennent souvent en groupe. Pour le moment, je ne peux pas encore me payer de salaire, haha mais il faut que je paie mes impôts, comment on fait déjà?!

Contre toute attente, l’enseignement me manque. Qui me raconte des vannes nulles (j’adore les vannes nulles) puisque je ne passe plus mon quart de journée avec des adolescents?! Ils ne connaissent pas (trop) le déo mais ils sont fun les ados, quand même…  Tous les à-côtés, en revanche, ne me manquent pas: l’administration qui fait n’importe quoi, les collègues qui deviennent fous à l’approche de la rentrée et de la fin de l’année, les parents… Bah oui les parents, il faut quand même le dire, ce sont les entités les plus pénibles dans l’histoire de l’enseignement. Je sens que quand le citron ira à l’école, il faudra que je travaille vraiment sur moi pour ne pas être le parent que je détestais en tant que prof! Il les cumulera, en plus, mon citron: son père est prof de maths!

Le Viking a repris le chemin de son lycée plus tôt que toutes les autres écoles du coin: le 23 août! Je lui avais demandé ce qu’il voulait faire le dimanche précédent; il a choisi d’aller à une plage du coin.

(l’eau était chaude mais j’avais oublié mon slip à la maison et comme je devais retrouver une copine au resto, je ne voulais pas y aller cul nu sous mon short de rechange haha donc je ne suis pas allée plus loin) (oui je suis blanche des jambes, vous bronzez des jambes, vous?) (qu’on m’explique comment faire un selfie sur le lac)

C’est « marrant » parce que juste avant ça, j’aurais tué les voisins pour partir sur une île déserte seule avec moi-même, laissant là bébé, mari, chat, et ma cuisine qu’il faut apparemment nettoyer 5 fois par jour si on veut qu’elle reste acceptable (une cuisine blanche?! plus jamais!). Mais dès que le Viking est retourné au boulot, paf, ma routine avec le citron s’est remise en place sans y penser. C’est comme si je n’avais jamais fini mon congé maternité (alors que j’avais repris fin mars!). Nos habitudes se sont reportées automatiquement et mon sentiment d’être complètement inadéquate s’est envolé. Étrange, étrange, mais en même temps je me connais bien: l’été me rend toute chose, ça doit être le souvenir programmé de mon adolescence insouciante, à faire n’importe quoi, qui ressurgit et me dit « encore, encore, avant que tu ne sois trop vieille, t’as déjà 30 ans ma fille ». L’automne m’apporte calme et paix intérieure, même si la météo est encore estivale par ici.

Je garde, en revanche, les progrès que j’ai fait pour laisser le citron évoluer dans un monde où je ne suis pas omniprésente et arrêter de croire que personne d’autre ne peut s’occuper de lui sans l’abîmer. Et ce n’est pas pour me déplaire! Je suis persuadée que c’est parce que j’ai tant résisté à tout ceux qui essayaient de me forcer à la séparation que j’ai pu y arriver quand j’étais prête, et pas à coup de « il faut que » et autres débilités péremptoires.
— Bon parfois, on a pas le choix, faut bien retourner au travail, je n’accuse personne, je parle plutôt de la séparation pour aller faire des trucs genre ciné, resto, expo, etc. —

IMG_8471
cuisine pas rangée, portes d’en haut repeintes qui attendent d’être remontées sur leurs gonds, maman qui ne se coiffe plus, bref c’était l’été MAIS le citron n’est pas avare de bisous, ça compense.

Le citron a fêté ses 1 an cet été, sur le thème de Dr. Seuss (une légende des livres pour enfants, aux US) — ou plutôt, c’est nous qui avons fêté: lui s’est contenté de regarder avec interrogation sa bougie et de se faire le demi muffin qu’on lui a laissé manger (c’était un truc vegan sucré au sirop d’érable, faut pas charrier non plus, on va prétendre le plus longtemps possible que le sucre n’existe pas!). Nous étions dans le Maine.


Ça s’est fait juste entre nous avec les grand-parents paternels et puis ensuite, on l’a amené à la plage et il a mangé du sable.


On a loupé la photo avec les 12 citrons, du coup, et comme là il va sur ses 14 mois… c’est fichu! Il n’y en aura qu’onze, dommage.

Le citron a aussi découvert la piscine, cet été:
IMG_8504

Et le musée des sciences (il a eu un pass annuel de ses grand-parents pour son anniversaire):

Le Viking était en mode Amish tout l’été…

Il a 7 dents (le citron, pas le Viking!), il mange presque tout comme nous, il dit « mama mama » (mais c’est tout; je parlerai bientôt des spécificités langagière des bébés bilingues), il comprend plein de trucs en français (mais je ne suis pas sûre de ce qu’il comprend en anglais), et il fronce son petit nez quand il rit (comme moi). Il a les yeux bleus de son père (mais de profil, je continue de trouver qu’il ressemble à moi bébé), et il adore que je le prenne en photo. Il aime danser, il se damnerait pour manger un yaourt (et pourtant les yaourts bébé, c’est pas fameux haha). Parfois, il fait la grasse mat’, comme ce matin —> et maman peut revenir sur son blog!

 

Bonne rentrée à tous!

2 commentaires sur « La rentrée, ma p’tite dame »

  1. Il est trop chou ce citron !!

    Pas de solution pour les jambes et la cuisine blanche : les unes ne bronze jamais chez moi et pour avoir vécu l’autre : c’est une totale hérésie ! Quoique ayant une cuisine noire, je t’avoue que ce n’est pas de la tarte non plus, la moindre miette ou goutte d’eau se voit à 10 km…. !!!

    Aimé par 1 personne

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s