Allaitement et robes, c’est possible!

Et même en hiver, au pays du vent glacial et de la neige éternelle dans le Vermont!
Je ne parle pas d’utiliser des robes d’allaitement. Ça existe, bien sûr, et pas des moches: nous ne sommes plus dans les années 80 où être enceinte signifiait s’habiller comme un sac pendant 9 mois et après.

Je parle de porter des robes standards, qu’on va remettre une fois que l’on n’allaite plus. Rien ne vous empêche de continuer ensuite à porter une robe d’allaitement. Cependant, elles sont souvent aussi robes de grossesse, faites dans un matériau léger et étirable, avec un style plutôt été, je trouve. Si vous projetez d’avoir plusieurs enfants rapprochés, ça peut être un bon investissement!

Pour moi, la qualité d’un vêtement influe directement sur sa durée de vie; j’essaie de vivre de façon plus durable, donc d’acheter moins en achetant mieux. Je connais maintenant les marques américaines que j’apprécie, qui me vont bien, qui durent, et je découvre aussi des marques éthiques et plus respectueuses de l’environnement. J’essaie de les inclure lorsque j’ai besoin d’un nouvel article. Tout n’est pas disponible, encore moins à un prix correct, et les articles de grossesse/allaitement sont quasi inexistants dans cette catégorie! On ne va pas se leurrer: H&M Conscious, c’est pas de l’éthique, c’est du marketing…

D’une façon générale, trop de trucs différents et trop de couleurs peuvent (me) rendre le choix difficile et les associations impossibles: on connait tous le fameux « j’ai rien à mettre » alors que le placard ne ferme même plus! C’est très vrai en ce qui me concerne, c’est donc une pratique que j’ai abolie au cours des trois dernières années.
Si on regarde mon dressing, je n’ai que du neutre (en dehors d’une ou deux pièces de couleurs par saison): plusieurs nuances de gris, du blanc, du beige, du noir et du bleu nuit/jean.

Je suis devenue minimaliste avec les années.
D’abord, je crois que c’est l’Amérique qui m’a influencée: on est pas apprêté ici comme on l’est en France. Puis, en 2014, revenant d’Afrique, j’ai traversé une « crise de fringues »: je ne savais plus ce qui m’allait, je me trouvais souvent déguisée dans mes vêtements de travail. J’étais peu à l’aise dans des habits restrictifs et serrés. Je ne supportais plus les bijoux « fantaisies ». J’ai fait le fameux test plusieurs fois, je n’ai ni un profil argent ni un profil or, mais j’ai une préférence pour l’or jaune et rose. C’est certainement ce qui contrebalance le fait que je porte beaucoup de gris!

Mon style s’est formé pour devenir plus neutre et plus épuré. C’est aussi à ce moment-là que j’ai réalisé à quel point mes cheveux, ces dernières années, avaient (naturellement) beaucoup foncé! Une amie m’a demandé plusieurs fois si j’avais une teinture mais non, je ne me suis pas teint les cheveux depuis octobre 2014… après avoir recouvert de brun une catastrophe rousse qui ne m’allait pas du tout. Les cheveux presque noirs que l’on voit sur la photo de l’usine à Teddy, c’est ma vraie couleur (avec des gris bien sûr, héhé). Je me demande si mon teint a aussi changé, ce qui expliquerait que certaines couleurs ne me vont plus. C’est possible ça, le teint qui change? (en dehors de quand on vit dans un environnement de cigarette, vu que ce n’est pas mon cas, ou d’un bronzage, puisque ce n’est pas mon cas non plus)

Voici donc deux robes non-grossesse, non-allaitement, qui peuvent se porter malgré tout lorsqu’on allaite:

IMG_6571IMG_6616

L’une est grise avec un col bénitier, l’autre bleu chiné avec une encolure danseuse. Elles viennent toutes deux de chez Lou and Grey. Ce n’est pas une marque dite éthique, même s’ils garantissent que:
* ils n’utilisent pas matériaux provenant de pays qui autorisent l’emploi des enfants
* ils ont banni tout commerce avec l’Ouzbékistan (où le coton est récolté par des enfants)
* ils ne font pas de marché avec les usines du Bangladesh qui ont été victimes de la tragédie incendiaire de 2013
* ils n’utilisent pas de teintures toxiques pour l’acheteur ni de technique de décapage au sable (le truc qui donne l’effet vieux aux vêtements), dangereuse pour les ouvriers
Il y a beaucoup de blabla sur le site de la marque mère (Ann Inc.) avec des tournures de phrases destinées à… noyer le poisson. Mais je m’égare, je m’égare.

Comment donc j’allaite avec ces robes?
Et bien, je les porte avec un legging et un long débardeur d’allaitement en dessous!


Le long débardeur vient de chez H&M Mama. Il est vendu dans lot de deux, qui sont relativement peu chers tout en étant très confortables. Ils existent en France aussi.
Ils sont faits en coton bio (ce qui garanti un peu de sécurité pour celui qui cultive le coton, mais c’est tout).

Avec la robe grise, je peux soit la soulever pour allaiter, soit sortir le bras par le col. Vu que le débardeur couvre mes fesses, je ne m’inquiète pas de soulever la robe pour allaiter en public. Je précise que je prends la taille S et que je mesure 1m58. Si vous mettez du S mais que vous faites 1m75, il ne va sûrement pas couvrir votre derrière.

IMG_6644
là je porte la robe bleue

Avec la robe bleue, on ne peut que la soulever: le col n’est pas assez étirable pour sortir le bras. Ouin ouin snif snif.

Moi j’ajoute souvent un accessoire, comme une grosse écharpe ou un long collier doré. J’ai un sautoir en or plaqué avec une empreinte de pied d’Oscar que le Viking m’a offert après sa naissance, qui va avec absolument tout.


Le legging que je porte, en revanche, est éthique.
C’est un legging Pact noir, en coton bio. La marque Pact a de chouettes promesses pour ses employés et ses clients
* coton bio, parce que c’est mieux pour l’environnement, les fermiers, les ouvriers, et l’acheteur
* les ouvriers sont adultes, bien traités et payés un salaire décent
* les matériaux sont certifiés GOTS et Fair Trade
* les teintures utilisées sont naturelles et non toxiques

Bon, c’est un peu plus cher que la moyenne et on trouve uniquement des basiques. Le Viking et moi avons aussi des t-shirts et des chaussettes de cette marque. Les trucs pour bébé sont mignons mais un peu chers, même s’ils me font très envie parce que j’aurais ainsi la garantie que ce ne sont pas des enfants qui font les habits de mon enfant… une pensée qui m’est absolument insupportable.

Ce legging est un peu long sur moi, je dois retourner le bas mais c’est caché dans une chaussette ou une bottine.

Ces deux tenues sont ce que j’appelle des tenues doudou: des trucs super confortables, super doux, sans rien qui serre ou qui restreint les mouvements, mais qui ne font pas effet « je sors du lit ». Ce sont des couleurs facilement associables et accessoirisables. Je portais ma robe grise jusqu’à 6 ou 7 mois de grossesse, elle ne s’est pas déformée (à l’inverse d’à peu près tous mes pulls…) et accommodait bien mon ventre.

Et vous, quels vêtements d’allaitement utilisez-vous? Quels vêtements standards avez-vous réussi à convertir?

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s