Le carnet de santé américain

Vous vous souvenez tous du carnet de santé français, que votre mère ou votre père trimballait partout et où le médecin mettait des petits autocollants des vaccins avec son tampon et une signature. À l’époque (je suis née en 87), le mien ressemblait à ça:

Screen Shot 2016-07-01 at 3.35.51 PM
(photo Google, je n’ai plus le mien)

Si vous avez des enfants qui sont nés en France, il a sûrement changé, et puis je crois savoir que maintenant c’est vachement trendy de lui mettre un protège-carnet avec des dessins ou son prénom. Il me semble aussi que les conseils qui y figurent ont été changés, pour notamment inclure des infos nutrition et les courbes de croissance qui concernent les enfants allaités (en 87, qui allaitait?). Dites-moi si je me trompe!

J’ai reçu de mon assurance santé la version américaine de ce carnet: 

IMG_4651
C’est tout mignon sur la couverture, mais comparativement c’est très petit!
Ce livret est présenté dans un porte-carte en plastique et fait donc la taille d’une carte bancaire ou carte de visite. J’ai pris une carte au pif qui trainait sur la table pour vous montrer:

IMG_4662

 

Qu’y a-t-il dans ce livret? 

IMG_4652On commence avec une page de présentation de l’enfant. Les éditeurs suggèrent d’utiliser un crayon à papier afin de pouvoir changer certaines infos comme ici l’adresse et le numéro de téléphone. La taille permet de le garder à portée de main, comme suggéré à gauche, par exemple dans un porte-feuille.

L’élément rigolo? Les américains sont friands de surnoms (« nicknames ») et ce n’est pas rare que des parents appellent leur enfant avec un nom classique, pour les papiers, mais ne l’utilisent jamais, favorisant ainsi un surnom. Les listes d’appel des écoles sont d’ailleurs souvent modifiées pour refléter le prénom d’usage de chaque élève. C’est donc tout naturellement que ce carnet propose une ligne pour y mettre le ou les surnoms de l’enfant.

IMG_4653Il y a ensuite deux autres pages qui servent à identifier l’enfant. J’aime assez l’idée de placer l’empreinte et les marques comme des tâches de vin, grains de beauté, etc. afin de pouvoir retrouver un enfant perdu, mais j’aime vachement moins la case « race ». Je pense y écrire « humain »!

IMG_4654Dans le livret, il y a souvent des petits pages d’information ou de repères, comme là. Il y a aussi une mini-page qui explique pourquoi les vaccins sont importants (en fonction des états, il y a une certaine population, notamment les parents blancs et très aisés, qui refuse la vaccination).

IMG_4655Ensuite il y a sur plusieurs pages un tableau qui permet de garder une trace des visites chez son pédiatre ou médecin, avec simplement quelques éléments de base. Le poids, la taille, et comment l’enfant se présente/se développe socialement. J’imagine que la dernière case, c’est surtout en cas de doute sur les troubles du spectre de l’autisme, mais je ne sais pas trop ce qu’un médecin y écrirait sur juste une ligne.

IMG_4656Il y a aussi une page qui permet d’inscrire les résultats à certains tests qui sont pratiqués après la naissance. Pour les non-anglophones, « sickle cell » c’est la drépanocytose, et « lead » c’est l’empoisonnement au plomb.

IMG_4657Viennent ensuite les 4 ou 5 pages des vaccins. Les vaccins conseillés y sont inscrits — aucun vaccin n’est obligatoire aux US. Les gens qui ne vaccinent pas leurs enfants me foutent les boules, mais c’est un autre sujet!

IMG_4658Il y a également une double page pour prendre note des étapes importantes dans la vie d’un petit enfant.

IMG_4659Vers la fin du livret, on arrive aux maladies chroniques, aux allergies, et à la liste des médicaments que l’enfant prend/a pris pendant un certain temps. Si votre enfant est asthmatique par exemple, vous pouvez y noter la dose et la fréquence de ventoline donnée.
On peut aussi y inscrire le nom de la pharmacie qu’on utilise le plus souvent, et son numéro de téléphone. Le tableau des médicaments continue sur plusieurs pages.

IMG_4661On termine avec un formulaire d’autorisation pour d’autres personnes, comme une nourrice, une grand-mère, un oncle, etc. à prendre des décisions médicales pour l’enfant en cas d’impossibilité à joindre les parents. Comme suggéré ici, c’est une bonne idée d’en faire des copies et de les donner aux autres personnes qui s’occupent de l’enfant, si on le souhaite.
On a aussi la place à droite pour inscrire les noms et numéros de téléphone des médecins qui sont souvent en contact avec notre enfant.
Je ne me rappelle plus trop ce qui figure dans un carnet de santé français, mais je crois me souvenir qu’il est fait pour suivre l’enfant jusqu’à son adolescence, voire ses 18 ans. Ici, c’est un document qui devient rapidement obsolète. À ma connaissance, il n’existe pas d’autre document qui ressemble au carnet de santé français — il existe bien des carnets de vaccination, en fonction des états, qui sont donnés par le Département de Santé, on verra si le Vermont nous en fourni un.

Un commentaire sur « Le carnet de santé américain »

  1. C’est vachement différent de nos carnets de santé français !
    Moi j’ai toujours le mien (de 94). J’oublie souvent de le prendre car je jongle entre ma ville et celle de mes parents, du coup je ne l’ai pas toujours avec moi, mais je pense que c’est important d’en avoir un. Y a des infos qui sont importantes parfois dedans.

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s