Update de grossesse: semaine 31

On approche du but!
Mercredi, je suis entrée dans ma 31ème semaine d’aménorrhée. Je commence à me sentir très imposante, je l’avoue. J’essaie de ne pas trop marcher comme un pingouin sur la banquise, mais mes jambes veulent aller vers l’extérieur à cause de cet énorme ballon que j’ai au milieu du corps, héhé.

Au total, j’ai pris 22.6 pounds, soit 10 kilos 250. Il me reste encore 4 à 5 semaines, donc je vais encore grossir. Selon mon obstétricienne, le minimum à prendre pour que le bébé ait ce qu’il lui faut, est de 25 pounds (11 kilos) mais je peux aller jusqu’à 35 (15 kilos) sans culpabiliser. Bon, c’est vite dit: j’ai grossi du derrière, j’ai de la cellulite jusqu’aux genoux et j’ai vu hier soir de belles vergetures aux fesses, donc je n’ai pas envie de pousser non plus. Le Viking dit qu’il me trouve magnifique, de toute évidence j’ai bien choisi mon mari :-D

Le poids du citron est estimé au dessus de la moyenne pour son age gestationnel (il serait dans le 88ème percentile, cette agrume!), à 1 kilo 900. Je ne sais pas trop comment ils calculent cette estimation, surement en regardant la taille de ses os, mais j’ai envie d’y croire parce que j’essaie de l’engraisser un peu vu qu’il va naitre plus tôt. J’aime bien les bébés qui ont un peu de bourrelets!
Il se porte comme un charme et nous a fait une démonstration d’acrobatie, avec ses genoux devant le visage et ses pieds derrière la tête, lors de l’échographie. Il se présente en siège mais on s’en fiche vu que je vais avoir une césarienne; c’est d’ailleurs plus facile de sortir un bébé en siège parce qu’il suffit de l’attraper par les pieds!

Je n’ai pas encore enflé des pieds et des mains, mais par contre je pense avoir de l’eau dans les mollets parce que je les sens tendus quand je me baisse pour jouer avec le chat ou ramasser un truc.

On est toujours sur la même semaine pour ma césarienne, c’est à dire entre le 13 et le 20 juillet (mon terme prévu était le 17 août). On a pas encore arrêté de date spécifique pour plusieurs raisons:
* j’ai encore une échographie, pour réévaluer son poids et sa taille et décider du meilleur moment
* je vais avoir une injection de stéroïdes pour aider et accélérer la maturation de ses poumons: ça se fait sur plusieurs jours et il faut attendre un peu pour que ça fasse un effet optimum
* la césarienne se passant dans le service, il y a parfois des urgences vitales qui font qu’il est nécessaire de re-programmer l’opération d’une femme qui va bien. Quand on choisit une date, il faut alors appeler le matin-même à 6h30 pour confirmer qu’on peut toujours venir à 7h30 — sinon, on reporte au lendemain, par exemple et du coup on peut manger, youpi.

 

En parlant du service de maternité, d’ailleurs, nous l’avons visité mercredi!
Ils font des visites de groupe tous les lundis à 15h, mais ça n’allait jamais pour nous à cause du travail.
Je suis vachement angoissée, par rapport à la césarienne mais aussi par la peur d’être une mère de merde en général. Mon obstétricienne m’a alors non seulement mise en relation avec une conseillère psy pour en parler avant la procédure, m’a décrit exactement ce qui allait se passer et m’a rassurée (elle-même a eu un placenta praevia et a accouché par césarienne à 35 semaines), m’a fait promettre de ne plus aller sur Google, mais elle a aussi arrangé une visite privée pour le Viking et moi de la maternité, le jour-même!

Une infirmière très gentille nous a accueilli aux portes de la maternité, dans laquelle on entre pas sans avoir montré patte blanche, et dont on ne sort pas sans badge qu’on montre préalablement à l’infirmière du bureau d’accueil. Sécurité avant tout!
Les parents et les bébés sont affublés d’un bracelet électronique qui, jusqu’au moment de la sortie, feraient retentir des alarmes si par hasard le bébé était transporté trop loin. Si quelqu’un est vu avec un bébé dans les bras et non dans le berceau hors de la chambre, des alarmes sont également déclenchées car c’est suspect. Tout personnel qui a le droit de manipuler notre bébé porte un badge avec une petite icône nounours dessus, pour mieux reconnaitre celui qui n’aurait rien à faire là.

À l’entrée, on retrouve bien sûr du désinfectant à mains et un panneau qui explique aux visiteurs que s’ils ont la goutte au nez mais pas de fièvre, ils peuvent mettre un masque et entrer quand même. En cas de fièvre, bye bye!
Il a  fallu que je donne mon accord par écrit pour avoir de la visite, et on m’a demandé si je souhaitais être visitée par un membre du clergé. J’ai dit au Viking après, dans le vent de mes angoisses, « Tu vois, ils croient que je pourrais mourir! » et lui « Mais non enfin, c’était pour savoir si on voulait une bénédiction pour le bébé. » Ah oui, je n’y avais pas pensé, haha.

Le service est un circuit fermé: ils ont leur propre bloc. On te roule de ta chambre jusqu’au bloc, puis du bloc jusqu’à ta chambre. Les femmes qui accouchent par voie basse sont en travail dans leur chambre également. Sauf urgence vitale, les pères assistent à la césarienne et les mères ne sont jamais séparées de leur bébé. Il n’y a pas de nursery où l’enfant est emmené pour la nuit ou les soins, tout se passe dans la chambre de la maman (il n’y a que des chambres privées). Il y a d’ailleurs un canapé-lit pour l’autre parent, dont les repas sont également prévus. Il y a aussi une salle d’attente pour les proches avec des fauteuils lits et une mini-cuisine avec un frigo, des yaourts, des compotes, et du café pour les visiteurs. Il n’y a pas d’heures de visite. Il n’y a rien besoin d’emmener: oreillers, draps et serviettes sont prévus. Dans le berceau du bébé, il y a des couches, des produits lavants pour le derrière, des pyjamas blancs et des bodies avec le nom de l’hôpital. On peut d’ailleurs emmener tout ça à la maison en partant! Il faut simplement une tenue de sortie pour la mère, et pour le bébé si on ne veut pas lui laisser le pyjama de l’hôpital.
Les infirmières et docteurs se déplacent pour les soins du bébé, qui de toute façon ne reçoit pas de bain avant 24 heures. On m’a expliqué que c’est pour minimiser le choc de sa naissance — mais, euh, il était pas dans l’eau juste avant?! lol

L’une de mes grandes angoisses, c’était qu’on me le laisse sur la poitrine 5 minutes après la césarienne puis qu’on nous sépare. Je me revois demander à mon obstétricienne « Mais après ça, ils vont le prendre et l’emmener pour combien de temps? » et là, elle a sourit et m’a dit « Ils ne vont pas le prendre, il est à vous, vous l’emmenez à la maison » haha.

Il y a possibilité pour les parents de prendre un petit cours avec une infirmière pour le bain et le change — le Viking a déjà exprimé le désir de participer au cours sur les couches :-) bien qu’il se soit entrainé sur son neveu à Noël.
Des spécialistes en lactation sont là tout le temps, pour aider à la mise au sein et à l’apprentissage de la technique. On peut aussi nous montrer comment pomper.  L’allaitement est quelque chose qui me tient très à coeur, et je suis rassurée de savoir qu’ils n’ont à aucun moment le droit de lui donner du lait en poudre sans l’accord des parents. J’ai d’ailleurs rencontré hier une conseillère de La Leche League, qui travaille étroitement avec l’hôpital mais qui se trouve dans un établissement extérieur (j’y allais me faire mesurer les nénés pour mes soutiens-gorge d’allaitement) : elle m’a expliqué que c’est vraiment le tout dernier recours, après le pompage et l’utilisation de la banque de lait maternel.
En bref, j’ai été très impressionnée par ce que j’ai vu et ce qu’on m’a dit. Cet hôpital n’a pas le label Baby Friendly pour rien! Grâce à ce label, tout le personnel infirmier qui travaille en maternité reçoit une formation extensive sur l’allaitement.
Evidemment, je ne juge pas celles qui ne peuvent ou ne souhaitent pas allaiter; c’est un choix personnel.

En repartant de l’hôpital, nous avions des devoirs: choisir un pédiatre!
Je ne sais pas du tout comment ça se passe en France, mais ici, 24h après la sortie de la maternité, on va chez le pédiatre (48h si c’est un bébé né à terme). C’est donc important d’avoir fait son choix à l’avance.
Tous les premiers jeudis du mois, il y a un « meet and greet », un genre de réception pour les parents prospectifs avec les pédiatres qui acceptent de nouveaux patients. Là on peut prendre un premier contact et leur poser des questions afin de voir s’ils peuvent convenir à notre famille. On va aller à cette réception en juillet et, je l’espère, trouver quelqu’un qui soit dans la vague de nos philosophies.

Je n’ai pas pu faire de photos lors de la visite du pavillon de naissance, mais j’ai une vidéo à vous passer si ça vous intéresse! (emailez-moi)

EDIT: parano que je suis, j’ai décidé d’enlever les liens qui peuvent montrer à quel hôpital j’accouche.

5 commentaires sur « Update de grossesse: semaine 31 »

  1. J’aime beaucoup lire tes articles de grossesse, ça me rappelle de bons souvenirs ! Moi aussi j’étais dans le cas d’une césarienne programmée mais mon cas était moins compliqué, c’était juste que bébé se présentait en siège et n’avait plus la place de se retourner. Je l’ai su lors de ma 37ème semaine et on l’a sorti à la 39ème (c’était en décembre dernier). J’ai accouché dans un hôpital du New Jersey qui encourageait aussi le rooming in et l’allaitement mais le tien a l’air encore mieux ! D’ailleurs si tu as des questions ou si tu as envie que je te raconte comment ça s’est passé pour moi, n’hésites pas à me contacter. Surtout que je n’ai que des choses positives à en dire !

    J'aime

    1. Je suis contente de voir que de + en + d’hôpitaux font du rooming! C’est vraiment génial! Pour les trucs de santé, j’ai souvent à redire sur les américains et le côté business de la chose, mais là j’avoue que je suis heureuse d’accoucher ici et pas en France!
      Merci pour ton offre à propos de la césarienne. Je crois que je préfère ne pas trop savoir comment ça se passe, pour éviter d’angoisser de trop, mais je veux bien par contre que tu me dises combien de temps après ton retour chez toi tu as pu reprendre des activités normales sans souffrir de la douleur. Faire des courses, aller voir de la famille, conduire, etc.

      J'aime

      1. Pendant les 8 premières semaines, il faut y aller doucement : pas porter de charge plus lourde que son bébé, pas d’activités intenses, ne pas passer l’aspirateur (je me rappellerais toujours quand l’infirmière m’a dit ça) mais pas de problème pour faire des petites sorties (promenades, petites courses, RDV médicaux). Moi je me souviens ne pas avoir eu tellement mal, première promenade dehors une semaine après l’opération, ça tire un peu mais c’est supportable. En revanche, j’avoue ne pas être sortie beaucoup au début, beaucoup de journées où je restais en pyjama (en plus c’était l’hiver alors bon..) J’ai aussi mis beaucoup de temps à m’habituer à l’idée d’allaiter « en public » donc j’évitais de sortir trop longtemps de chez moi.

        J’en profite pour te conseiller un livre sur l’allaitement que je trouve vraiment bien : « Breastfeeding made easy » par Carlos Gonzales. Je l’ai lu récemment et j’aurais bien aimé l’avoir découvert plus tôt !

        J'aime

      2. J’ai « Kiss Me » de lui, qu’on m’a donné, mais je ne savais pas qu’il avait écrit sur l’allaitement!

        J'aime

  2. UN , tu n’es pas parano, au contraire . DEUX ‘tain, dis donc, c’est du grand luxe encore mieux qu’en Suisse ( fils-le-jeune est ne en clinique privée dans le Valais Suisse, le top du top, mais ce n’est pas comparable à ce que tu nous a décrit ! TROIS, tu es superbe, c’est vrai,le Viking a raison QUATRE je vois tout ceci décidément très bien organisé, et je viens de marquer les dates sur le calendrier, ah ah – bon, ben, t’as plus qu’à faire du lard, maintenant , quoi … ( mais t’en fais pas, tu vas tout reperdre en quelques semaines ) Merci pour le partage, j’applaudis.

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s