Vous en rêviez, je l’ai fait: j’ai testé pour vous…

I. L’explosion d’oeufs

Ingrédients de la recette:
– un cerveau de femme enceinte
– un mari avec le nez bouché
– quatre oeufs
– une petite casserole
– un peu d’eau

Vous mettez les oeufs dans la casserole, avec de l’eau. Vous allumez le feu à fond, et surtout vous ne mettez pas de minuteur, parce que « je fais des oeufs durs, ça sert à rien, ils peuvent cuire longtemps ». Puis vous suivez votre Viking à l’étage, en lui racontant vos dernières angoisses de mourir sur la table d’opération lors de votre césarienne à venir, le tout pendant qu’il prend une douche, et vous lui faites promettre de dire oui au chirurgien pour l’hystérectomie si jamais vous faites une hémorragie massive, que vous êtes inconsciente, et qu’il n’y a que ça pour vous sauver la vie (je suis vachement zen, ça se voit, non?).

Vous enchainez sur votre périnée, dont les fonctions principales ont l’air d’avoir totalement disparu (amis de la poésie, bonsoir … si vous n’avez pas compris, sachez qu’à chaque toux ou éternuement, je fais pipi dans mon slip, voilà, la grossesse c’est hyper glamour, et comme je sors d’un rhume et que je me traine une toux de la mort qui arracherait sa gorge à un cracheur de feu, je ne vous fais pas de dessin, mais le spectacle est peu beau!). Encore 6 semaines, on se motive, on se motive.

Soudain le chat entre en trombe, ouvrant la porte de la salle de bain à la volée avec sa tête, et vous entendez un petit « boum ». Là, vous vous dites « mais qu’est-ce que ça peut bien être, le barbecue a explosé? » et une odeur de brûlé vous arrive aux narines. Le Viking s’exclame alors « han, les oeufs » (en anglais, bien sûr) et sort de la douche en trombe, dégoulinant ainsi sur la moquette du salon. Il n’a pas mis ses lunettes, il ne voit rien, mais vous le suivez de près (pas trop près non plus, des fois qu’un oeuf vous exploserait à la tronche) et vous remarquez qu’il y a plein de petits bouts de coquille et de jaune parsemés dans votre cuisine. Ça sent le brûlé partout, mais heureusement, la maison s’aère vite, et il n’y a pas de fumée, nous sommes arrivés à temps. La casserole, quant à elle, va finir au cimetière des casseroles, j’en ai bien peur. Et vous mangerez une salade de pates sans oeuf dur le lendemain.

Vous vous êtes déjà demandé, en vous rendant chez quelqu’un, « mais comment ont-ils fait pour avoir de la bouffe collée au plafond?! ». L’explosion ma bonne dame, l’explosion. Je ne jugerai plus jamais quelqu’un qui a de la sauce tomate / de la compote de rhubarbe / n’importe quelle substance gluante et vaguement verte collée sur les murs.

 

3 commentaires sur « Vous en rêviez, je l’ai fait: j’ai testé pour vous… »

  1. Trop le top ! je t’y voyais – ou, plutôt, je vous y voyais, toi, le Viking, le chat, la casserole, les œufs et même la cuisine, boudu !!! Question subsidiaire : qui c’est qui a nettoyé ?

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s