Défi de voyage: phase trois

IMG_1960Après la sélection des tenues et l’obtention du dit sac magique, il me fallut vérifier que tout y rentrerait.
J’ai donc dégainé mon iPod et entrepris d’empiler tous les trucs que j’avais sélectionné dans Stylebook.

Oui oui, vous voyez très bien: y’a comme un code couleur dans ma vie, j’ai surtout du bleu et du gris. J’ai fini par ne pas emporter le short kaki de droite, remplacé par une jupe légère, ni le jean sur lequel est posé la boite à bijoux, et je n’ai pas mis ma blouse à fleurs de tout le séjour. Ni ma veste en jean, vu l’aspect caniculaire qu’avait la France pendant mes vacances!

J’ai voyagé en portant un jean slim destroy bleu clair, un tee-shirt gris que je possède en double (pourquoi s’en priver, c’est le meilleur tee-shirt du monde!), un long gilet bleu-gris en lin, un sweat à capuche beige, une écharpe vieux rouge avec des étoiles (le truc le plus patriotique du monde), et des bottines grises, tout ça ne figurant pas sur la photo. Ça n’a pas d’intérêt puisque rien de tout ça n’a fini dans le sac, à l’aller comme au retour. Je suis une créature d’habitudes, que voulez-vous!

Et figurez-vous que… tout est rentré dans le sac!

IMG_1964

J’avais même de la place au dessus, pour y mettre une petite pochette avec mes indispensables de tronche, et mes affaires de sport.

J’avoue, j’ai pas couru du tout en un mois, le seul sport que j’ai fait étant le lever de saucisson, de fromage et de vin vers ma bouche. Bon, okay, avec mon amie Stéphanie on est monté en haut du jardin exotique d’Èze, lors de nos 5 jours de vacances de filles. Mais comme après je me suis fait moules-frites, ça ne compte pas.

Verdict: que ça soit pour un week-end (comme son nom l’indique), cinq jours, ou un mois, le Weekender a répondu à mes attentes. J’ai pu y rentrer tout ce dont j’avais besoin, sans qu’il faille m’asseoir dessus pour le fermer. Il est passé dans les compartiments à bagages de Delta, de Lufthansa, et d’Air France sans problème, car même blindé il reste souple. Il a également passé les nombreuses bornes de sécurité sans me retarder. J’avais tout bien rangé dedans, ça aide.

Le petit bonus? Le sac a une pochette aérée, avec une ouverture en filet, qui se trouve à l’intérieur mais sans être en contact avec le reste des affaires, où l’on peut mettre ses chaussures (ou encore son linge sale) pour éviter qu’elles n’empestent le tout.

J’avoue cependant que traverser des aéroports avec le sac sur l’épaule, quand il est bien chargé, n’est pas sans laisser une petite douleur à l’omoplate, et je me demande s’il serait possible d’y installer des roues?
Évidemment, pour un voyage en voiture, si on compte le mettre en soute, ou si vous avez les épaules plus musclées que les miennes (c’est pas difficile), ça n’est pas gênant. Cela dit, je le reprendrais sans hésiter pour mes prochaines vacances! Mary Poppins n’a qu’à bien se tenir!

PS: je répète que je ne suis pas affiliée avec la marque et que je relate uniquement mon avis personnel.

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s