Défi de voyage: phase une

Cet été, entre le 14 juillet et le 16 août, je serai en France. Je vais bien sûr rendre visite à mes parents et à ma famille mais pas que: je vais en profiter pour voir des amis français, puis je vais faire un petit tour en bretagne pour enfin rencontrer le bébé de mon amie Flavie. Et accessoirement son mari, car par Skype, ça ne compte pas vraiment!

Il faut savoir que je déteste voyager. Pas de bol pour une expat’, vous allez me dire, vu que ça fait déjà 6 ans que je fais des allées et venues entre les continents. J’adore évidemment découvrir de nouveaux endroits et visiter. C’est simplement le processus du voyage que j’aime d’un amour, euh, disons moyen. L’avion, l’attente avant et après, le fait qu’on y est rarement à l’aise en classe éco, la bouffe dégueu, les films nuls, le mioche du fond qui braille 4 heures de suite, le gars à côté de toi qui ronfle, la meuf de derrière qui te fout le genou dans le dos, tu dois faire pipi et t’es coincée au hublot parce que ton voisin dort, quelqu’un sent des pieds et tu n’arrives pas à identifier qui … et la compagnie qui perd tes bagages.

Faute d’avoir pris mon billet huit mois à l’avance comme toute bonne Monica Geller qui se respecte, je vais voyager avec une compagnie dont le nom commence par un D, se termine par un A, et qui signifie triangle. Pensez fleuve.
Leurs avions sont inexorablement en retard 95% du temps, et je ne me souviens pas d’un seul vol sans qu’ils n’égarent ma valise. J’ai alors eu une idée incroyable, impensable, et toute aussi fantasmagorique que parfaitement fondée: je ne partirai qu’avec des bagages cabine.

De temps en temps, il faut se lancer un petit challenge à soi-même, ça fait du bien!

Première étape du challenge: déterminer quels fringues et accessoires vont faire le voyage avec moi.
En temps normal, ce n’est pas une question facile. Mais comme j’ai récemment pris une taille de fesses (sans raison autre que le non-allage à la gym et l’âge qui n’est plus de mon côté), j’ai fait un sacré tri dans mon dressing. De même, mon style a beaucoup changé depuis mon retour d’Afrique; de la nana qui accumulait les robes, je suis passée à la minimaliste qui se fait une capsule par saison.

C’est lors de ma construction de capsule que j’ai découvert Stylebook.
Stylebook est une appli qui permet d’organiser son dressing, qui aide à créer des tenues et à suivre quelles tenues on porte le plus souvent.

La page d’accueil de l’appli nous permet d’enregistrer les photos de ses vêtements, chaussures, et accessoires sous la catégorie « closet » (mon armoire) puis de les organiser dans différentes sous-catégories que l’on peut nommer comme on le souhaite (ici j’ai hauts, bas, robes, accessoires, chaussures, maillot de bain). Il est possible de créer des catégories et des sous-catégories un peu comme on veut, et de leur donner un nom français.

J’ai donc pris en photo tout ce qui est actuellement dans ma capsule printemps-été (mon armoire actuelle), puis j’ai assemblé des vêtements pour créer des tenues: c’est la catégories « looks ». Voici quelques exemples:

Si on le souhaite, on peut enregistrer chaque jour sa tenue dans le calendrier, et ainsi s’assurer de la rotation des vêtements. Sauf on s’en fiche de porter toujours la même chose, et chacun fait bien ce qu’il veut!

L’appli a également une fonction faire ses bagages (« packing »), c’est l’icône de la valise. On peut y créer différentes listes pour différents voyages, il suffit ensuite d’y ajouter directement les vêtements, les looks pré-établis, ou les deux.

J’ai donc deux listes de voyage: l’une faite pour ma visite de trois jours chez mon amie Pauline (Memorial Day, car c’est ce qu’on a célébré) et celle pour la France. Comme vous pouvez le voir, j’y ai simplement ajouté des vêtements, et non des tenues préétablies. À quoi ça ressemble une fois qu’on clique dessus?

Voici donc tout ce qui partira avec moi, y compris les choses que je porterai pour le voyage (le gros gilet en laine, évidemment, car il prend pas mal de place et je caille toujours en avion). Je n’ai pas listé ici mes chaussures de sport, ni mon short de surf qui se trouve en ce moment même dans un camion de la poste. Je n’ai pas non plus inclus mes affaires de toilette car qui dit bagage cabine dit pas de grands liquides, alors j’ai l’intention de venir avec le strict minimum… et de chouraver les affaires de ma mère ensuite! Sans cela, j’arrive à un total de 35 trucs à caser.
Mais à caser où?!?

Deuxième étape du challenge: trouver le ou les bagages appropriés.
Rendez-vous pour la phase deux dès que mon sac de voyage aura été livré!
PS: bien entendu, vous n’êtes pas obligés d’utiliser Stylebook si vous souhaitez vous faire une capsule ou une liste de voyage. Ils ne me donnent pas d’argent pour parler d’eux, et boudiou il a un bon nombre de trucs à propos de l’appli que je n’aime pas! Vous pouvez tout à faire prendre des photos et réaliser une valise virtuelle de façon différente :-D

2 commentaires sur « Défi de voyage: phase une »

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s