#6 Mon pire souvenir d’école

Entre l’année de 4ème et celle de 3ème, mon père, militaire, a été muté et nous avons déménagé. À la fin de l’été, j’ai alors du entrer dans une nouvelle école et, comme tous les jeunes, je n’en avais franchement pas très envie. Ça fait très peur aux ados, les changements dans la vie sociale. À cet âge, les amis sont la choses la plus importante au monde. Or, j’ai rapidement fait la connaissance de personnes géniales et nous sommes devenus un groupe très serré, très proche. Non seulement nous nous voyions en classe, mais il y avait toujours mon ami E pour prendre son vélo et passer en coup de vent le soir après les cours, mon amie J pour me téléphoner pendant des heures afin de parler de tel ou tel acteur « super mignon de la mort qui tue » (oui, nous parlions comme ça!), et mon ami G pour m’écrire une lettre très inspirée — lui et moi communiquions aussi beaucoup par écrit. Le week-end, surtout quand l’un de nous avait des parents en vadrouille ou à dîner chez des amis, nous nous invitions les uns les autres, ou bien nous allions au cinéma ou à la piscine. Et quand se voir n’était pas possible, nous n’avions qu’à décrocher le téléphone fixe — à l’époque, les textos étaient payants, donc nous y allions mollo.

J’en ai passé, des goûters à regarder E dévorer des Kinder Délice dans ma cuisine, des après-midi à partager de la musique triste et torturée mais poétique avec G, et des soirs au téléphone avec J à décider de ce qu’on allait mettre comme vêtements le lendemain — et de savoir si l’une pouvait prêter à l’autre un fameux tee-shirt Indochine avec des strass.

À la fin de l’année scolaire, nous allions tous au même lycée sauf G, l’une des personnes les plus intelligentes que je connaisse, qui allait aller faire sciences de l’ingénieur dans un autre établissement. Il restait dans la même ville, et on allait continuer à se voir le week-end et pendant les vacances — ce que nous avons fait. Mais j’étais triste, car j’avais l’impression que tout aller changer. Je me rappelle encore de ce jour de rentrée en Seconde où J est venue chez moi pour qu’on parte au lycée ensemble. Et que nous avons découvert, en consultant les listes, la triste vérité… Je suis passée par une période d’adaptation, car non seulement j’avais l’horrible impression d’avoir perdu G, mais en plus je me retrouvais dans une classe sans J et E.

Pendant plusieurs semaines, j’ai vécu un véritable manque physique de mes amis, comme lors d’une rupture amoureuse. J’avais mal comme si l’on m’avait ôté une partie de moi — et je suis convaincue que c’était véritablement le cas, parce que tous trois faisaient partie de moi, de la personne que j’étais, intégralement.

Je n’ai pas revue J depuis plusieurs années mais je lui ai parlé depuis l’Afrique, aux alentours de la naissance de sa fille, son premier enfant. La première de nous tous.
Je vois toujours E et G. Ils sont les premiers que j’appelle quand je touche le sol français et, bien qu’ils ont chacun des vies remplies, bien réussies, et qu’ils ne vivent plus dans la ville de mes parents, ils se plient toujours en quatre pour qu’on puisse passer au moins quelques heures ensemble avant que je ne remonte dans l’avion. J’espère qu’ils savent combien j’apprécie cela, et combien j’aime les voir. J’espère qu’ils savent que ce peu qu’on se voit est pour moi très important, et que ce n’est jamais assez. Qu’ils savent que je caresse l’espoir d’un jour, pouvoir passer plus de temps avec eux. Car malgré toutes les années qui ont passées, certains jours ils me manquent comme ce matin de septembre 2002.

photo empruntée chez Warner Bros
photo empruntée chez Warner Bros

2 commentaires sur « #6 Mon pire souvenir d’école »

Ajoutez votre grain de sel!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s